L’année 2019 marque le 50e anniversaire de l’adoption de la loi sur la décriminalisation partielle de l’homosexualité au Canada. Cet anniversaire est une occasion pour les Canadiennes et les Canadiens de mieux connaître et comprendre comment celle-ci a contribué à transformer le visage du Canada, de mieux apprécier l’histoire et les valeurs communes au Canada mais aussi d’exprimer leur fierté d’appartenir à un grand pays progressif, tolérant et ouvert à la diversité. L’initiative Affichons nos couleurs / Standing By Our Colours souhaite célébrer cet anniversaire important dans la construction de l’identité canadienne.

Cet anniversaire c’est également une occasion d’apporter un peu plus de visibilité sur les minorités sexuelles, leurs réalisations mais également sur leurs défis qui demeurent bien présents et réels dans notre société et dans le monde.

Durant toute l’année 2019, il y aura un déploiement d’initiatives partout au pays pour souligner ce moment historique pour l’affirmation et la reconnaissance de la diversité sexuelle au Canada.

Ce site expose la grande histoire de la décriminalisation partielle de l’homosexualité au Canada ainsi que l’évolution de la communauté LGBTQ2+ canadienne depuis les 50 dernières années.

2019 – 50e anniversaire de la décriminalisation de l’homosexualité

Les droits des personnes LGBTQ2+* au Canada sont parmi les plus avancés au monde. Ce qui aura été un des points tournant de cette avancée est l’adoption, le 14 mai 1969, par le gouvernement canadien de la loi qui décriminalisait les relations sexuelles entre personnes de même sexe de 21 ans, jusqu'alors passibles d’emprisonnement.

Malgré les lacunes que certains lui reconnaissent, cette loi demeure une réalisation importante du gouvernement canadien car elle a permis aux personnes homosexuelles de se manifester comme tel sans craindre d’être emprisonnées.  De cette première et nouvelle ouverture sont nées de nombreuses organisations et tout un mouvement légitime pour le droit de s’aimer et une reconnaissance et acceptation sociale.

*Note : L’utilisation des acronymes LGBT, LGBTQ, ou autres acronymes faisant référence à la diversité de genre et/ou sexuelle à travers ce site sont liés à des publications, des ouvrages, des article identifiant les membres de la communauté LGBTQ2+ ainsi selon l’époque ou le contexte dans lequel ils ont été publiés. Pour les fins de ce site et afin de refléter toute la diversité de genre et/ou sexuelle, nous utilisons le terme LGBTQ2+.

Ligne de temps

1969-1990
1969

Adoption de la loi C-150

1971

Dépôt du mémoire « We demand » : première manifestation nationale

Une douzaine de groupes homosexuels, dont le FLH de Montréal, se rassemblent sur la Colline du Parlement à Ottawa, pour revendiquer des modifications aux lois et politiques afin de mettre un terme à la discrimination envers les gais et les lesbiennes.

1977

Le Québec interdit la discrimination

La province de Québec a été la première juridiction en Amérique du Nord et la 2e société dans le monde, après le Danemark, à interdire la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle en l’inscrivant dans la Charte des droits et libertés de la personne du Québec (la « Charte québécoise »), entrée en vigueur le 28 juin 1976.

1978

Le drapeau arc-en-ciel

Le drapeau arc-en-ciel a été créé en 1978 par le graphiste et militant Gilbert Baker de San Francisco, pour la Gay and Lesbian Freedom Day Parade de San Francisco se déroulant le 25 juin 1978.

1991-2000
1996

Droits de la personne

L’interdit de discrimination fondée sur l’orientation sexuelle est inclus dans la Loi canadienne sur les droits de la personne.

1999

Unions de fait

La Cour suprême rend une décision incluant les conjoints du même sexe dans les unions de fait.

2001-Aujourd'hui
2005

Légalisation des mariages homosexuels au Canada

Cette Loi sur le mariage civil du Canada l’a de fait rendu légal en Alberta, à l’Île-du-Prince-Édouard, au Nunavut et dans les Territoires du Nord-Ouest, qui n’avaient pas encore légiféré à cet effet.

2017

La Loi canadienne sur les droits de la personne est amendée pour inclure un interdit de discrimination fondée sur l’identité ou l’expression de genre.

2019

50e anniversaire de la loi sur la décriminalisation partielle de l’homosexualité.